Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09.10.2012

LA FAMILLE OCCIDENTALE DE DEMAIN

            Dans la chronique « suicide d’une civilisation », Libération nous offre un article édifiant, à la gloire de deux hommes blancs qui ont adopté trois petits noirs. Vive le monde pluriel riche de toutes ses différences !

homosexuels,droidlomisme,libération,métissage,mariage gay,multiculturalisme,multiethnisme,famille,suicide de l'occident,châtiments,blanchitude

             J’ai aussi repéré une autre photo similaire, mais prise à Saint-François-du-Pacifique, alors que la précédente vient de La Nouvelle Yorc.

homosexuels,new york,san francisco,libération,droidlomisme,libération,métissage,mariage gay,multiculturalisme,multiethnisme,famille,suicide de l'occident,châtiments,blanchitude

            Pas de doute : la société est affermie, la tolérance est établie, la famille est restaurée, la diversité est glorifiée, la liberté est sanctifiée, l’avenir de l’Occident est assuré… et les sauveurs se sauvent.

Commentaires

La famille moderne


http://i48.tinypic.com/qyflly.jpg

Écrit par : Sang-Grilla | 31.07.2014

Répondre à ce commentaire

Cher déclinologue

Habitué comme je le suis à lire des choses intéressantes et bien écrites sur votre site, ce n'est pas sans quelque déception que j'y trouve aujourd'hui, accompagnant ces deux photos, cinq ou six lignes d'un assez triste persiflage en guise de légende ou plutôt d'exécution.

Reprenons. Que l'article de Libération ait la forme et le ton d'un conte pour bobos à la sauce United Colors de chez Benetton, j'en suis bien d'accord (cela vaut aussi pour les photos, du reste), mais cela ne prouve rien sauf la nullité, depuis longtemps avérée, de ce journal. Que les homosexuels vous agacent, a fortiori quand ils vivent en couple stable, c'est votre droit tant que cet agacement ne tourne pas à l'agressivité gratuite (et vous savez y veiller). Mais à la fin des fins, qu'est-ce qui vous dérange dans ces deux photos ?

Est-ce le fait que ces couples d'hommes adoptent des gosses ? Ces derniers seront toujours mieux là que dans un orphelinat ou ballottés d'une famille d'accueil à l'autre, ce me semble. (J'ai eu affaire à des gosses placés par la DDASS et je sais de quoi je parle.)

Par ailleurs, de la part de ces couples de riches DINKS (Double Income No Kids, pour parler comme les publicitaires), je trouve fort sympathique et même généreux d'avoir spontanément décidé de consacrer pas mal de leur argent et beaucoup de leur temps, pendant les vingt prochaines années, à élever ces gosses plutôt que de promener chaque fin de mois leur bohême dorée sous les tropiques.

Enfin, je n'ai pas besoin de dire (mais cela va mieux en le disant) que je récuse d'avance toute évocation du risque pédophilique : il y a régulièrement, hélas, des cas d'enfants maltraités ou abusés sexuellement par des couples hétérosexuels, et personne n'a jamais eu l'idée d'en tirer motif pour interdire l'adoption d'enfants aux couples de ce type.

On se demande donc, non sans un certain intérêt, d'où peut provenir votre réticence. Serait-ce par hasard parce que ces gosses sont noirs ? Mais du moment qu'ils sont dans la détresse, ne faut-il pas les aider, comme le demandent explicitement les Évangiles ? (Vous êtes catholique, je crois ?) Ou alors faudrait-il admettre, hypothèse superlativement grotesque, que l'adoption serait bien permise aux couples d'homosexuels, mais seulement celle d'enfants ayant la même couleur de peau que leurs parents adoptifs ?

La pire réponse que votre billet pouvait recevoir est ce dessin immonde, dégradant, placé au bas de votre billet par un sieur (?) Sang-Grilla. Sans même s'en rendre compte, ce triste sire s'insulte ainsi lui-même, et vous avec lui. Il y a des partis qu'il vaut mieux quitter quand on voit certains y joindre leur voix.

Écrit par : NuagesGris | 30.08.2014

Répondre à ce commentaire

Qu'est-ce qui vous fait croire que je sois catholique ??

Pour ce qui est de la dernière phrase : on ne choisit pas ses alliés. C'est tout le drame de la politique.

Écrit par : Le déclinologue | 31.08.2014

Écrire un commentaire