Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08.05.2017

MACRON À 66,06 % : L’ÉLU DE L’APOCALYPSE – CROIENT-ILS !

                Après les abrutis d'hier soir qui pensent qu’Emmanuel Macron a fait exprès de prononcer un discours devant la pyramide du Louvre pour montrer au monde entier qu'il allait inféoder la France à la franc-maçonnerie, il y a eu encore pire aujourdhui : les demeurés profonds qui sont convaincus que ce n'est pas un hasard si le score de Macron, pendant quelques heures, a été évalué à 66,06 %. Le chiffre a cependant été modifié depuis et est maintenant fixé à 66,10 %. [1]

emmanuel macron,complotisme,satanisme,666,nombre de la bête,pyramide du louvre,délire interprétatif,don quichotte,rationalisme,fachosphère,illuminati,bêtise,superstition,religion,angèle de foligno,christine boutin,karl popper,raisonnement irréfutable,sophisme religieux,foi,dieu,symboles maçonniques

              J'ai ainsi aperçu, sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes qui semblaient voir dans ce score de 66,06 %, rappelant le « nombre de la Bête » (Ap 13,18), un élément hautement significatif prouvant que Macron a été porté à la présidence par les toutes-puissantes sociétés secrètes qui, comme on le sait, mènent le monde [2]. J’ai par exemple essayé – mon côté Don Quichotte du rationalisme – de ramener à la raison, sur le mur d’une amie, une femme d’une trentaine d’années qui, comme d’autres, était obnubilée par ces trois 6. Elle m’a asséné que « c'est pour la symbolique, c'est surtout important pour eux ». Eux ? Qui ça, eux ? Ben, eux, quoi !
               Que ce chiffre ne fût pas le chiffre définitif, qu’il ait été modifié après, elle n’y a bien sûr pas vu la preuve que cette coïncidence n'était qu'une coquecigrue, mais la preuve qu'il y avait anguille sous roche. Ah, c'est beau, la mentalité complotiste ! On identifie une forme dans les nuages, c'est la preuve que les Illuminatis gouvernent le ciel, puisqu'ils y laissent leur empreinte. Les nuages changent de configuration et la forme disparaît : c'est la preuve que les Illuminatis gouvernent le ciel, puisqu'ils font en sorte d'effacer leur empreinte. [3]
                  Quant au fait que le chiffre fût 66,06 %, et non pas 66,6 % comme il aurait été logique, aucune réponse... [4] Un ami m’a cependant fait remarquer que « 66,06 » était suffisamment explicite, alors que « 66,6 » eût été trop ostensible. Excellente façon en effet de repérer encore une fois la mentalité religieuse à l’œuvre : elle affirme que Dieu nous envoie des messages, mais des messages toujours un peu énigmatiques voire suspects : si ces messages nous prouvaient de manière irréfutable qu'il existe, ce serait trop facile, l’homme n’aurait plus de mérite à avoir la foi, Dieu ne respecterait pas sa liberté, gnagnagna. En somme, plus on peut douter de Dieu, plus ça prouve qu'il existe ! Encore cette logique irréfutable qui retombe toujours sur ses pieds.
 
                En tant que scrutateur de l'increvable bêtise humaine, je trouve fascinant que des gens puissent être assez faibles d'esprit pour s'imaginer que les compilateurs de résultats locaux, au ministère de l'Intérieur, soient contrôlés par des Illuminatis obsédés par le souci de laisser traîner partout des symboles de leur présence, de telle sorte qu'ils auraient sciemment publié – mais seulement pendant quelques heures ! – le score de 66,06 % pour Macron, à seule fin de... de quoi, au fait ? Ah oui, de poser leur marque et d'être repérés par les complotistes. Parce que bien sûr, plus il y aura des 666 qui satureront l'espace public, et plus le diable possédera nos âmes... Il faut vraiment avoir la cervelle bousillée pour croire que nous sommes gouvernés par des satanistes qui n'ont rien d'autre à fiche que de glisser – provisoirement – le chiffre de la Bête dans un résultat électoral.
 
             La fachosphère est décidément un nid à gogols.

emmanuel macron,complotisme,satanisme,666,nombre de la bête,pyramide du louvre,délire interprétatif,don quichotte,rationalisme,fachosphère,illuminati,bêtise,superstition,religion,angèle de foligno,christine boutin,karl popper,raisonnement irréfutable,sophisme religieux,foi,dieu,symboles maçonniques



________________________________________

[1] À l’issue de chaque élection, le ministère de l’Intérieur publie les résultats au fur et à mesure qu’ils lui parviennent. Pendant 24h voire 48h, ces résultats changent donc à plusieurs reprises, et finissent par rejoindre les évaluations très sûres que les instituts de sondages donnent à 20h. Il est parfaitement normal que le chiffre donné le soir du 7 mai, ou le matin du 8 mai, ait été modifié quelques heures après.

[2] Quelques médias ont aussi repéré le phénomène et lui ont consacré un bref article : notamment Libération, Le Huffington Post, 20 minutes, France Soir ou Le Parisien. Mais ils ont été alertés par un touit de Christine Boutin, lequel a été interprété par la horde de ses ennemis comme une bouffée de délire sataniste. Or c’était un contresens malintentionné : « Dans une confusion totale sur la signification de chaque vote Macron gagne avec 66,06%. Sans commentaire. », a-t-elle publié dans la matinée. La loi du touit étant celle de la concision implacable, on y est contraint à des formules lapidaires qui prêtent à toutes les équivoques... Mme Boutin n’a sans doute même pas fait attention à l’alignement des chiffres, se contentant de déplorer allusivement un score plus proche d’une république bananière que d’une démocratie équilibrée. De fait, dans l’après-midi,  elle a publié un démenti : « C'est à se demander ce que certains ont dans le crâne pour aller chercher des significations aussi foireuses ! », confirmé un peu après : « Je crois que la presse devient folle : C Boutin voit la Bête de l'Apocalypse dans le score de Macron ». Dès lors que cette interprétation erronée et outrageante a été rectifiée par l’intéressée, il est très malhonnête de la part des médias de ne pas avoir changé leurs titres, qui continuent à répandre sur la Toile l’idée fausse que C. Boutin est une givrée obsédée par le satanisme. Gageons que le traitement n’aurait pas été le même pour un bon droidlomiste qui a sa carte.

[3] Mais la mentalité complotiste n’est en fin de compte qu’un aspect particulier de la mentalité religieuse, et c'est du reste une manie des intégristes catholiques et protestants que de repérer partout des marques de Satan ou de Dieu. Cette idée obsède si maladivement leur esprit que pour eux tout est signe, y compris l'absence de signe. Je lisais récemment sur le mur d’une dévote cette citation mystique : « Quand tu as l'impression que Dieu t'a davantage délaissée, c'est alors que Dieu t'aime davantage, et alors que Dieu est davantage proche de toi. » (Le Livre d’Angèle de Foligno, éd. Jérôme Millon, 1995, p. 116). Magnifique exemple de la logique irréfutable (au sens poppérien) de la mentalité religieuse : si on sent la présence de Dieu, c’est évidemment la preuve qu’il existe. Mais si on sent son absence… eh bien c’est encore la preuve qu’il existe !! Quelles que soient les prémisses, la conclusion est toujours la même. Pile je gagne, face tu perds. – Le plus étonnant, c’est que des gens intelligents, qui dans d’autres domaines raisonnent correctement, dans celui-ci se laissent berner par ce genre de sophisme risible.

[4] On notera cependant que Le Nouvel ordre mondial, l'un des sites les plus hilarants de la toile francophone, ne s'embarrasse pas de ce genre de détail : comme le montre la capture d'écran ci-dessus d'un de ses touits, il transforme tout bonnement le 66,06 en 66,6%. Une différence de 0,54 % qui rajoute à Macron un peu plus de 169 000 voix ! Là, on est dans l'escroquerie pure et simple. Du moins en apparence : l'une des caractéristiques  de la mentalité religieuse est qu'elle brouille la frontière entre l'honnêteté et la malhonnêteté. La notion de « pieux mensonge » ne doit pas être prise à la légère, et un dévot, quand il triche avec l'exactitude des faits, se croit moins un vil imposteur qu'un zélé serviteur de son idole.